Acheter moins

Acheter moins d’objets neufs

  • Se désencombrer, revenir à plus de simplicité (« Nos possessions qui nous possèdent »)
  • Emprunter, prêter, louer, troquer. Faire appel à l’économie de partage, un secteur en pleine évolution (de nombreux sites, groupes Facebook ou applications proposent des échanges d’objets, des réseaux d’entraide près de chez soi). Profiter des bibliothèques et ludothèques.
  • Fabriquer soi-même produits ou objets et revenir à l’origine des choses (par ex : est-ce vraiment utile d’avoir un nettoyant différent pour cuisine, salle de bain ou sols ?). Les produits d’entretien, de lavage, cosmétiques et d’hygiène peuvent être facilement fabriqués à partir de quelques produits de base et naturels. De nombreuses « recettes » sont disponibles sur internet ou proposées dans des ateliers ‘Zéro déchets’ : c’est amusant et permet des partages ses expériences . Être créatif: une chose peut souvent être remplacée par une autre, c’est souvent d’autant plus original.
  • Donner une seconde vie aux objets. Remettre dans le circuit ceux qu’on n’utilise pas, les donner ou les vendre. Réparer si nécessaire (via les ‘Repair cafés’ si on ne peut le faire soi-même). Donner une autre utilité aux objets (sait-on que les rouleaux de …papier toilette conviennent très bien pour faire des semis?). Inventer, c’est très amusant.
  • Réfléchir à deux fois avant d’acheter du neuf. Éviter l’achat impulsif et se donner le temps de la réflexion (En aura-t-on toujours besoin dans 15 jours?). Ne pas se laisser tenter par les gadgets à la mode.
  • Ne pas acheter « parce que ce n’est pas cher », mais parce qu’on en a besoin. Refuser ce qui est gratuit si l’on n’en a pas le besoin.
  • Acheter d’occasion, seconde main, en brocantes ou
  • Achetez moins de vêtements neufs (leur fabrication est très énergivore, polluante et rarement éthique). Se faire plaisir si on aime coudre ou tricoter. Echanger ses vêtements avec d’autres, alléger ses armoires de ce qu’on ne met jamais (on ne porte généralement que 20% de sa garde-robe).
  • Offrir des cadeaux immatériels, du temps, des bons moments (sorties, concert, match, resto…). Et plutôt que des roses, préférer les fleurs/plantes locales (plus originales et nettement moins gourmandes en énergie et pesticides)
  • Abandonner le ‘shopping loisir’ (=faire les magasins sans besoin particulier), réel ou virtuel.
  • Stopper la pub: Mettre l’étiquette  ‘stop pub’ sur sa boite aux lettres . Se désabonner des dépliants/newsletters publicitaires (beaucoup moins de tentations). 
*Un jean = 1 kg de coton, 5 à 10.000 litres d’eau, 75 g de pesticide, 2 kg d’engrais chimiques