Compost et potager chez soi

Faire son compost et son potager, même sur sa terrasse

  • Composter ses déchets verts (toutes matières d’origine végétale et biodégradable). C’est également possible si l’on n’a pas de jardin : avec un vermicomposteur sur une terrasse, via le ramassage de déchets verts et organiques organisés par les communes, ou encore grâce au compost ou potager collectif du coin. Composter réduit considérablement les poubelles, redonne vie à la terre, fertilise les plantations et produit même de l’énergie.
  • Créer son potager bio chez soi ou participer à un potager collectif. C’est le ‘nec plus ultra’ : plus sain pour nous et pour la terre, ni emballage ni transport, moins cher, plus goûteux, toujours frais …. C’est possible aussi sur sa terrasse ou en miniature à l’intérieur de l’habitation (graines germées, aromatiques,…). Pour les semis, privilégier des graines de variétés anciennes et reproductibles (comme celles des producteurs Semaille et Cycle en terre). Elles sont plus nutritives, contribuent à la diversité des légumes et déforcent les multinationales qui entendent s’arroger le monopole du vivant.  Mais surtout, il faut se lancer, demander conseil,  vivre ses expériences puis les transmettre. Cela permet  de faire de chouettes connaissances et jardiner peut devenir une vraie passion.