Économiser énergie et eau

Tout ce qui chauffe ou refroidit consomme beaucoup d’énergie.

  • Isoler son logement est un ‘must’ si on en a les moyens. C’est le meilleur placement actuellement et contribue grandement au confort. Repérer les fuites de chaleur et y remédier. Certains travaux peuvent être réalisés par soi-même à peu de frais et sont rapidement remboursés par les économies d’énergie (étanchéifier portes et fenêtres, isoler conduites d’eau chaude, plancher grenier, plafond cave…). Effectuer un audit énergétique avant tout gros investissement pour l’optimiser et bénéficier des primes.
  • Optimiser son chauffage : Entretenir régulièrement sa chaudière, bien dégager les radiateurs et placer des réflecteurs de chaleur à l’arrière. Remplacer le feu ouvert par un poêle à bois nettement plus efficace…
  • Adapter la température intérieure* à son activité. La diminuer la nuit. Adopter un gros pull quand il fait froid. Limiter les pièces de vie chauffées en hiver. Eteindre la chaudière en été,…
  • Éviter la climatisation très énergivore (les ventilateurs consomment beaucoup moins). Aérer la nuit et utiliser des protections solaires le jour.
  • Faire le choix de l’énergie verte auprès de son fournisseur d’énergie. La produire soi-même si possible (les panneaux solaires sont toujours rentables, avec ou sans certificats verts). Ou rejoindre les projets locaux, de voisins ou de communes, pour produire l’énergie via éoliennes ou autres.
  • Économiser l’eau**(bains, douches et chasses d’eau sont les plus grands consommateurs) et, bien sûr, traquer les fuites. Limiter le débit des robinets (installer mousseurs, pommeaux de douche économiques). Eviter de les faire couler ‘pour rien’ ou de les ouvrir systématiquement ‘à fond’. Limiter le volume des chasses d’eau, le nombre de bains, la durée de la douche (le temps d’une chanson de 3 minutes). Etre économe en lavant sa voiture ou en arrosant son jardin
  • Récupérer l’eau de pluie, même sur votre terrasse (idéale pour les plantes). Installer une citerne si possible (vous économiserez l’eau pour jardin, auto, éventuellement pour WC, machines à laver, douches,…)
  • Privilégier l’eau froide à l’eau chaude. Limiter la température du chauffe-eau/ boiler à 55-60°. Isoler les canalisations d’eau chaude (gain entre 5 et 10% d’énergie). Installer des robinets thermostatiques.
  • Relever régulièrement les compteurs d’eau et d’énergie pour suivre sa consommation.
  • Limiter l’électro-ménager et son utilisation. Éviter le sèche-linge et privilégier la fonction ventilation (cela défroisse déjà bien et évite souvent le repassage… et puis, faut-il vraiment tout repasser ?). Ne laver le linge que si c’est vraiment nécessaire (souvent aérer ou frotter les petites taches à la main suffit ; laver fréquemment abime d’ailleurs le linge). Laver le plus possible à froid, remplir totalement la machine, utiliser les programmes ‘éco’ ou très courts. Idem pour le lave-vaisselle.
  • Dégivrer surgélateur et frigo régulièrement et nettoyer la grille arrière (jusqu’à 30% d’économie). Limiter aussi leur taille et leur nombre. Attendre que les aliments soient froids avant de les mettre au frigo.
  • Veiller à la consommation des appareils qu’on achète (ceux de classe A +++ peuvent consommer jusqu’à 50 % d’énergie de moins que ceux de la classe A +). Limiter les appareils à piles.
  • Éteindre les appareils lorsqu’on ne les utilise pas et utiliser des prises avec interrupteurs (la consommation de veille des appareils, en charge 24h sur 24, est importante l’air de rien).
  • Couvrir les casseroles pendant la cuisson (c’est plus rapide et 30% d’énergie en moins). Limiter l’eau de cuisson au minimum, adopter la cuisson vapeur ou la cuisson douce, et les nutriments seront d’autant mieux conservés.

Pour tout cela, votre porte-monnaie vous dira assurément déjà un grand merci.

*Diminuer son thermostat  de 2 degrés c’est quelque 14% de consommation en moins
** Un robinet ou une chasse qui fuit peut gaspiller jusqu’à 120 litres par jour (équivalent d’un bain)