Mieux se déplacer

Se déplacer moins et autrement

  • Favoriser la marche et le vélo. Prendre l’escalier plutôt qu’ascenseur ou tapis roulant. C’est meilleur pour la santé.
  • Privilégier les transports en commun, le train en particulier ; ça donne le temps de travailler, lire, se reposer, …ou profiter du paysage.
  • Limiter au maximum l’utilisation de la voiture individuelle et la moto. Organiser ses déplacements, regrouper les trajets, privilégier les réunions à distance. Les concentrations de polluants sont élevés dans l’habitacle de la voiture, autant les éviter.
  • Oser le co-voiturage, rencontres assurées (blablacar, cozycar, …)
  • Adopter une conduite économe. Rouler moins vite, moins nerveusement, anticiper plutôt que freiner (le freinage est un grand émetteur de particules fines). Limiter la climatisation. Entretenir régulièrement son véhicule, éviter de le charger inutilement, vérifier la pression des pneus. Tout cela permet d’économiser plus de 30% de carburant.
  • Utiliser les « véhicules partagés » et se passer de voiture si possible, surtout dans les villes (Cambio, …)
  • S’orienter vers un véhicule économe en taille, en poids et en consommation.
  • Eviter l’avion (le plus polluant au km parcouru) surtout pour des distances accessibles en train. Si l’avion est incontournable, privilégier les directs, sans escales, et compenser votre emprunte carbone.
  • (Re)Découvrir des contrées plus proches.  Repenser le rythme de ses vacances. Limiter les mini-trips.
  • En voyage, adopter une attitude écoresponsable. Préférer les logements de plus en plus nombreux qui se préoccupent de l’écologie. Eviter les activités touristiques polluantes. En balade, respecter faune/flore locales et zones protégées, rester sur les chemins. Et bien sûr, veiller comme chez soi à une alimentation et des achats durables.

Pour un trajet similaire, un avion consomme six fois plus d’énergie que le train

Un passager de métro consomme environ 10 fois moins d’énergie qu’en utilisant sa voiture